La Passion

Images of a trace of a crucifix left on a blue velvet.
The photographs are the result of my crying ink process.
This consists of radically altering the parameters of the inks in the digital
color printer so that the inks flow freely but controlled over the surface of the paper..

Passions

The imprint left by a small,long-gone crucifix on its erstwhile blue-velvet backing is the source of Passions,
Stephen Sack’s new series of large ink prints that depart progressively, poetically and, it must be said,
miraculously from the original image. Saturated, jewel-like colours and bold black lines bring back to mind
the brillance of stained-glass windows. This exhibition is taken place at the Cathedral Saint-Michael and Gudula.

.                                                                                                                             Sarah Mcfadden

La Nature des Passions

Dans cette remarquable et étrange série qu’a fait l’artiste american Stephen Sack,
on découvre une empreinte, que l’on pourrait définir comme une trace de Jesus Christ,
qui, peu à peu, se décompose comme un cadavre dont l’âme part lentement vers les cieux.
A la fin de cette série, le Christ disparait et devient, en quelque sorte, un avec la nature,
donc on peut bien dire que c’est  Dieu qui à crée la nature.

.                                                                                                        Eliza 11 ans

Le Point de Départ 

Le point de départ est on ne peut plus humble : l’empreinte laissée sur un velours par un crucifix depuis perdu,
avec quelque chose d’une réminiscence du Saint-Suaire de Turin. L’on songe ici au vénérable mythe grec de la naissance de la peinture,
rapportée par Pline l’Ancien, selon lequel on commença par cerner d’un trait le contour de l’ombre humaine portée à contrejour sur un mur blanc,
mythe qui donne une origine pour ainsi dire photographique à la peinture. À partir de clichés de ce velours mangé par la lumière,
Stephen Sack est intervenu au niveau des différents tirages,usant d’encres de couleurs dont il a savamment altéré la chimie :
l’image christique émerge alors d’un phénomène de pleurage dans une visibilité altérée d’une force symbolique extraordinaire.
Par cette subtile alchimie, le rapport de ressemblance de l’image au prototype est radicalement subverti, voire même détruit.
Toutefois, l’anamnèse ne cesse de se produire silencieusement : soutenant les différentes épreuves de pleurage,
qui forment autant de stations de la Croix, se révèle malgré tout une silhouette encore et toujours reconnaissable.

.                                                                                                                                              Frank Pierobon

Printmaking

Stephen Sack visited me today to show me his portfolio of experimental artworks made using digital printer inks on paper.
I found the images compelling.
They make innovative use of new and still developing technology in unexpected and creative ways.
Furthermore, Mr. Sack does not simply use these techniques for purely experimental or decorative effect:
he satisfyingly aligns philosophical and metaphysical questions with his chosen and appropriate fine art process.

.                                                                                                          .                  Martin Barnes curator Victoria & Albert Museum